Continuité pédagogique : découvrez le témoignage de Bastien

Publié le

Bastien Garel, élève ingénieur en classe préparatoire à CESI Ecole d’Ingénieurs, nous présente son expérience d’étudiant à distance. Il évoque les bénéfices de la pédagogie active enseignée à l’école qui a permis en vivre ce confinement et la continuité pédagogique en toute sérénité.

Suite aux récentes annonces de confinement, annoncées par le gouvernement afin de lutter contre le corona virus, comment ont réagi les équipes CESI ?

À la suite des annonces de confinement, les équipes CESI ont très rapidement réagi. En effet, au lendemain de la déclaration du président, les pilotes de la formation se sont entretenus avec les membres de la direction nationale. Nous avons ensuite été informés de la marche à suivre et des conditions du travail à distance en moins d’une demi-journée. Cette rapidité a permis de réduire l’inquiétude de certains élèves et de poursuivre la formation à distance sur des bases solides et sereines.

Pensez-vous avoir reçu une communication suffisante de la part de CESI sur les mesures mises en place pour le suivi de votre formation ?

Compte tenu des circonstances, la communication de la part du CESI a été plus que suffisante. Les pilotes ont très vite répondu aux questions que nous nous posions et nous ont transmis les informations nécessaires dans des délais courts.

Comment CESI vous a-t-il accompagné dans la mise en place de votre formation à distance ?

Avant le confinement, l’équipe CESI de notre campus a veillé à ce que tout le monde dispose d’un accès à Microsoft Teams et que l’expérience soit la plus organisée possible.

Comment les équipes vous accompagnent-elles au quotidien ?

Les équipes CESI sont d’ordinaire très à l’écoute et disponibles. Cette situation ne fait pas exception. Pilotes, tuteurs et intervenants sont présents sur Microsoft Teams durant les heures de cours, sont joignables par Mail le reste du temps et nous répondent dans les plus brefs délais. Ils nous communiquent également les directives qui sont prises au sein du groupe CESI dans le cadre de notre formation. Les équipes sont très présentes pour s’assurer que la continuité de la formation soit correctement entreprise.

Que pensez-vous de cette expérience en « full digital » ?

Du fait de la pédagogie active par projet, le cycle préparatoire est habitué à travailler en autonomie durant les séances d’AERCR. Cette expérience n’a donc en réalité que peu d’impact sur notre méthodologie habituelle. Et heureusement d’ailleurs. Sans cette méthode, l’impact sur la formation n’aurait pas été négligeable. Nous nous sommes très vite habitués à cette situation exceptionnelle et sommes reconnaissants de la poursuite de la formation sous ce format « full digital ». Cette expérience permet de poursuivre notre formation en limitant les impacts négatifs sur celle-ci.